Rentrée scolaire : 6 conseils de maitresse pour aider son enfant à préparer sa rentrée

Tic Tac Tic Tac ! Plus que quelques dodos avant la rentrée… Vous êtes en vacances depuis assez longtemps pour songer à transformer vos enfants en pâté et passer quelques années de paix et de silence en prison. Heureusement, ils  ne vous laisse pas assez de répit pour mettre votre plan à exécution et vous tirent de vos turpitudes par A) un jet de sable sur votre serviette B)  un cri strident venu des limbes C) un fluide corporel non identifié ? Courage, la reprise approche à grands pas. Vous vous retrouverez plus vite que vous ne pensez devant le portail vert de l’école avec vos chères têtes blondes à la main. Vous pourrez les y jeter manu militari sans remord puisque vous les aurez préparé à leur rentrée avec ses 6 conseils :

  • acheter les fournitures ensemble

Si vous avez la chance d’avoir reçu la liste de fournitures scolaires avant les grandes vacances, vous pourrez faire vos emplettes tranquillement (Acheter des feuilles à carreaux et des règles pas souple-pas en métal en paréo, c’est toujours plus rigolo !). Si vous n’avez pas eu la liste, pas de panique, il y 99% de chances que votre enfant ait besoin d’un cartable, d’un agenda, d’une trousse et de stylos. Chez nous, on change de cartable en général une année sur 2. Les enfants choisissent leur trousse, leur stylo-plume, leur agenda, la pochette. J’aime bien ce moment, on le fait tranquillement durant les grandes vacances, ça aide à se projeter un peu et à leur montrer qu’ils ont grandi- et on s’en  rend vite compte par nous mêmes quand on voit les articles vers lesquels ils se tournent… Pour le reste, je prends les petites fournitures basiques selon le rapport qualité/prix (en tant que maitresse je vous garantis que la colle UHU est vraiment la mieux !). Seul article pour lesquels je mets mon veto : les cartables à roulettes ! On va à l’école, pas à la gare, zut ! (En plus, ça fait croire que ça fait moins mal au dos alors que c’est faux).

  • préparer le planning

Les enfants ont besoin de rituels et un planning fluide et régulier contribuent à les sécuriser. Sans que tout soit millimétré, essayez d’avoir des jours de cantine ou de nounous fixes. Vous pouvez créer avec lui un petit semainier (il y en a des très sympas dans le commerce avec des étiquettes à scratcher comme ce modèle chez le classique Oxybul. Pour les plus petits, les poutres du temps inspiration Montessori ont le vent en poupe (j’adore celle-ci) car elles permettent de visualiser le temps qui passe. Vous pouvez coller une gommette avec lui ou barrer les jours qui passent. S’il est plus grand (à partir de 8-9 ans), vous pouvez le laisser compléter son agenda au fur et à mesure des infos. Une sélection super complète ici pour ceux qui préfèrent shopper en ligne. Les enfants aiment bien aussi les calendriers à afficher, j’achète chaque début d’année un calendrier mural pour chacun des enfants en fonction de ses gouts et ils ont à coeur des compléter dessus les jours où ils sont chez leurs père ou leur mère.

  • rassurer sur les nouveautés 

Votre enfant change d’école, rentre au collège, va aller à la garderie alors qu’il n’y allait jamais ? Cette rentrée sera d’autant plus difficile pour lui ! Pour les plus petits, 2 mois c’est extrêmement long, vous pouvez lui reparler de sa future maitresse, son ATSEM, ses camarades de classe (repérer quelques prénoms sur la liste si besoin),… Profitez que le tourbillon de la rentrée ne soit pas encore là pour dialoguer tranquillement et aborder ses craintes tout en douceur. Peut-être qu’une simple petite chose le bloque (les toilettes, le gouter à la garderie, le cartable,..) ou des questions plus existentielles sur les relations entre les élèves, la maitresse, les résultats scolaires,…Vous pouvez lui parler de votre propre expérience, lui donner des clés, des personnes ressources vers qui se tourner en cas de besoin.  Attention à ne pas virer dans l’excès inverse et lui soumettre des catastrophes qu’il n’aurait même pas imaginées lui-même… S’il n’a pas encore de tel portable, faites-lui apprendre le votre par coeur (ou notez le sur son agenda) pour être joint facilement en cas de problème.J’ai lu récemment que les meilleurs endroits pour avoir un dialogue avec son ado étaient en faisant la vaisselle et en voiture : pas de frontal donc on peut éviter de se regarder, pas d’écrans possibles, la durée est limitée mais on doit aller au bout. A tester !

  • faire le trajet de l’école

Ca peut paraître bête, mais pour se remettre en jambe, il faudra surement refaire le trajet de la maison vers l’école avant le jour J. N’y allez pas tous les jours, hein, mais une fois fin aout pour voir les listes de classe, la cour de récréation, ça peut être sympa. Pour les plus jeunes, cela les aidera à se rendre compte que ça va bientôt recommencer. Pour les plus grands, cette étape me parait indispensable si votre enfant va à l’école seul à pieds ou en transport en commun.

  • reprendre le rythme (ou pas)

Les chronobiologistes recommandent de reprendre le rythme quelques semaines avant la rentrée. Ils recommandent aussi de ne pas manger 3H avant de se coucher, de ne pas faire d’écran plus d’une heure par jour et de ne pas faire de sieste de plus de 20 minutes. Autant dire qu’on leur obéit pas forcément au doigt et à l’oeil. Perso, je suis plutôt partisane du « pas reprendre le rythme ». Sans enchainer les nuits blanches, les enfants peuvent se coucher plus tard pendant les grandes vacances, qu’on profite un peu de moments en famille. Et puis, on sera fatigués de toute façon à la reprise, les trois premiers jours sont toujours difficiles, alors si le 29 aout on veut faire un barbecue jusqu’à 23H, bah pourquoi pas… Les vacances, tant que c’est pas fini c’est encore les vacances nan ?

  •  la veille, no stress

Le dernier week-end, comme on dit, c’est plus les vacances, c’est le week-end ! On fait une sortie en famille, on se détend, on fait une soirée télé, un bon repas, un ptit bain moussant,… Bref, ce qui vous plait pour vous chouchouter en famille et penser à autre chose ! Préparez une jolie tenue avec votre enfant, laissez le lire ou jouer un peu avant de se coucher -Entre l’excitation et l’appréhension, le sommeil sera difficile à trouver de toute façon… De votre côté, vous n’aurez plus qu’à mettre votre réveil un petit peu plus tôt pour aller chercher des pains au chocolat !

BONUS : quelques lectures sur le thème de la rentrée à glisser dans leur table de nuit :

2- 4 ans : P’tit Loup rentre à l’école (O.Lallemand et E.Thuillier)

4-6 ans : L »école de Léon (S.Bloch) , Rebecca Blabla (M.Barcilon) va à l’école et le tout dernier à la garderie, Je veux pas aller à l’école (S.Blake)

6-8 ans : Moi j’adore la maitresse déteste (L.Le Néouanic) , La nuit de la rentrée (J.Hoestlandt)

8-11 ans : le Petit Nicolas (Sempé), la justicière du CM2 (S.Noel) , La sixième (S.Morgenstern)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *