Quand je suis en voiture sans mes enfants…

le

Quand je suis en voiture avec mes enfants…
1970-edgar-02

Mon trajet pour me rendre au travail ne dure que quelques petites minutes, toujours avec mes enfants, entre les cartables, les sièges-auto et les boites à gouter. Je suis très contente d’habiter juste à côté de mon lieu de travail, mais parfois j’aimerais un petit « sas » de transition avant d’arriver à la maison. Les rares moments où je peux rouler quelques kilomètres seule, j’ai envie de lever les bras  en l’air et de crier Freedom Freedom oh oooh Freedom comme dans la pub. Je me suis rendue compte que je ne suis pas tout à fait la même conductrice quand je suis seule en voiture…

Quand je suis en voiture sans mes enfants…

napoleon-lafayette-personnage-les-aristochats-09-300x181

Je mets la musique TRES fort. Et je chante par dessus. Et je joue avec le bouton du volume. Si possible des chansons qui font BOOM BOOM BOOM ou du Larusso.

Je fume dans la voiture (bouhh c’est mal, bon j’ouvre un peu la fenêtre pour aérer s’il ne fait pas trop froid).

Je sors les cookies (ou les papillotes, ou les kinder, ou n’importe quelle gourmandise…) de ma cachette secrète (Ok, c’est juste la boite à gants…) et je grignote.

Je jette un oeil au message que je viens de recevoir sur mon portable (Bon, promis, ça  j’y travaille, je vais arrêter !)

Je crie des vrais insultes -et plus  » Espèce de canard »- aux conducteurs qui me font remarquer que je conduis mal.

Je fais des clins d’oeil aux feux rouges (Nan, ça c’est quand j’étais célibataire, maintenant je le fais plus !)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *