Je me lance dans l’Eco-Noël en 6 pratiques (LEPIDS)

le

 

  • L comme Limiter  :

On va pas se mentir, Noël c’est parfois la course aux cadeaux et à la surenchère. Certains enfants ne savent même plus ce qu’ils ont eu comme cadeaux ! Les magasins nous inondent de catalogues et perso, si je devais feuilleter un catalogue de vêtements, de livres, de voyages, de bijoux, de déco ou de thés, je ferai comme les enfants j’entourerai presque tout ! Je trouve que c’est important de se limiter : on peut fixer un budget limite ou un nombre de cadeaux max. Si on passe un Noël à beaucoup, on peut aussi se grouper pour un beau cadeau ou faire une chaine de « Secret Santa » où chaque personne offre un cadeau à une autre tirée au sort par papier. C’est ludique, les cadeaux seront personnalisés et le porte-monnaie sera soulagé !

  • E comme Emballer :

la grande tendance du moment, l’emballage cadeau en tissu ! Exit, la corvée des dizaines de paquets de toutes formes à emballer. Offrez 2 cadeaux en un avec l’emballage tissu  ! Bien sûr, on ne le fait pas avec un carré Hermes, mais un petit foulard Promod ou H&M fera bien l’affaire… Ici je pense profiter des soldes ou bonnes affaires pour faire le plein de foulards et avoir ce qu’il faut sous la main le jour des cadeaux venus ! Pour les enfants, j’ai commandé des grands sacs « fourre-tout » imprimé Père Noël. J’avais commandé l’an dernier sur Atelier 1987 les minis hottes à placer à table, c’était chouette !

  • P comme Planter (ou pas) :

Marre du sapin Made In l’autre bout de la France qui prend un coup de chaud dans le salon et tire la tronche dès la mi décembre, et qui finit l’année (et sa vie !) à la déchèterie avec tous ses amis… Le prochain sapin que j’achèterai sera en pot pour pouvoir rejoindre le jardin une fois la fête passée. A moins que mon mari cède à ma demande du sapin en bois, de magnifiques idées et modèles ici.

  • I comme Investir :

J’adore la déco  et j’aime avoir une table de fêtes. Pour autant, j’assume difficilement les assiettes en carton qui ont vécu 40 minutes de bûche et finissent à la poubelle… Depuis le temps, j’aurais dû acheter chaque année une pièce de vaisselle festive : petit à petit, on a les verres, flûtes, jolies assiettes à dessert,… On peut aussi acheter simplement une belle nappe estampillée Noël/fin d’année et rajouter des pommes de pin, des boules de Noël, des branches de houx,… Si vous êtes adepte des réceptions XXL, pourquoi pas faire vaisselle coopérative en demandant à chacun d’apporter ses couverts !

  • D comme Donner :

Comme dirait un grand philosophe du XXème siècle, donner c’est comme recevoir sans s’en apercevoir… Noël c’est aussi le grand froid, alors pourquoi pas faire un tri dans son armoire et sélectionner gros pulls, couettes, plaids, thermos,… pour un don à une association ou à une personne sans abri ? Certaines familles ou écoles se lancent aussi dans les « calendriers de l’avent inversés » : chaque jour on apporte une chose dans un colis qui est distribué aux personnes dans le besoin. Attention, à réserver aux plus grands et en veillant que les objets soient adaptés aux besoins de ces personnes; J’aime beaucoup ce concept mais je ne sais pas encore si je le mettrai en place cette année.

  •  S comme Se séparer  :

Les enfants font un grand tri de leur chambre et mettent les affaires qu’ils n’utilisent plus en vente. On peut propose à l’APE ou à un club sportif d’organiser une  » brocante de Noël  » fin novembre-début décembre où les enfants tiendraient leurs propres stands. Cela permet de vider un peu la chambre, de redonner une nouvelle vie aux objets et de faire rentrer quelques sous dans la tirelire. L’occasion pourquoi pas de trouver un prochain cadeau de Noël ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *