Venez découvrir Zéro Faute, la bougie olfactive innovante pour des devoirs sans stress

Je sais pas chez vous, mais ici les devoirs c’est toujours un moment un peu compliqué… Après une journée à l’école, les enfants veulent juste gouter et se défouler, et moi je veux juste boire un thé en écoutant les mouches voler… Au lieu de ça, on se retrouve à jongler entre l’exercice de math, les fiches de lecture, la poésie, les mots à signer et les sacs de piscine à préparer… Autant dire que les soirs où je suis seule avec les 4 grands scolarisés (CE1, CE2 et 2 CM1) et la p’tite dernière qui veut  » faire du travail » aussi, je m’arrache les cheveux …

Quand j’ai « rencontré » Sophie sur internet, son projet 3 en un m’a tout de suite parlé : un outil « para-scolaire » qui aide les enfants à se concentrer, un projet basé sur le sensoriel et le naturel, et un objet carrément design style « ancienne école ».

Nous avons testé la bougie zéro faute à la maison, particulièrement pour mon fils qui est HP et a besoin de se concentrer. Il aime particulièrement l’allumer et l’éteindre lui-même. J’aime beaucoup cette mise en scène,  comme on peut le faire dans des séances de débats philos ou de relaxation à l’école.  Il la respire quand il réfléchit à un problème de math ou de conjugaison et il faut dire que son odeur est très agréable. Les premières fois il était plus concentré sur l’aspect technique de la flamme (et qu’est ce qui se passe si je penche la bougie, quel matériau allait fondre plus vite,etc , il a vite fallu freiner ses ardeurs scientifiques elles lui sont passées rapidement…)  Hier nous avions oublié de la mettre, il s’est vite agacé et a fini par la réclamer de lui-même…

Je le garde en tête comme idée de cadeau, pour un enfant à partir de 6 ans jusqu’aux grandes études, pour donner du courage dans les révisions de brevet ou de bac par exemple… En vente sur Amazon ou sur www.zerofaute.paris

En attendant pour connaitre la génèse et le produit « zéro faute », j’ai posé 5 questions à Sophie Saied et après ses réponses je suis encore plus fan !

IMG_9275

– qui êtes vous ?  

Bonjour Carla, je me présente Sophie Saied, ex-enseignante en lettres, aujourd’hui chef d’entreprise et maman de 3 enfants.

– comment vous est venu l’idée de la bougie zéro faute ? 

Dans les années 90, au Lycée Hoche, j’avais parfois 37 élèves ados par classe. Porte et fenêtres fermées….comment vous dire, cela ne sentait pas la rose. Donc un matin, sur une intuition, avant de les faire entrer, je décide de parfumer ma classe avec un parfum (bébé de Klorane, celui de mon fils car je l’avais sous la main). Ils ont adoré ! A chaque cours, je renouvelais l’expérience du cours parfumé, à chaque fois les mêmes réflexions « votre classe sent bon, si tous les profs pouvaient parfumer leurs classes ! On est bien chez vous !». De mon coté, j’ai noté que les élèves étaient plus attentifs, plus calmes, sans doute parce que l’atmosphère était bonne ? J’ai commencé à m’intéresser à l’olfactif et à son pouvoir mais l’olfactif n’étant pas à la mode et le Web était naissant, j’ai trouvé peu de choses….sauf chez Proust bien sur qui, par expérience, savait qu’olfactif et mémoire étaient intrinsèquement liés. Donc au départ Zéro faute est un spray, pas une bougie.

J’ai quand même continué ma classe parfumée et mes élèves avaient de bons résultats. Par ex, avant l’oral du bac français, ils se pshittaient bébé de klorane sur leur poignet et le respiraient avant de passer ! Pareil pour l’écrit !

L’avantage du parfum est qu’il est invisible. Je pense que cela a agi comme un doudou, un soutien émotionnel, une réminiscence des connaissances qui sait? Quelque chose s’était produit puisque mes classes ont eu des résultats très supérieurs à celles des autres…

Lors de ma dernière année d’enseignement, une maman d’élèves, pédopsy me conseille de faire une bougie parce le pouvoir de la flamme est apaisant, chaleureux et présent. « La bougie, c’est magique, comme dans les églises… ». Je suis donc passée à la bougie ! Ils l’allumaient chacun leur tour, et la soufflaient une fois le cours fini, c’était notre petit rituel. Si je me souviens bien, j’avais pris une bougie aux agrumes, assez tonique (achetée dans le commerce) mais la bougie, on ne peut pas la respirer avant un exam, c’est moins pratique. J’avais envie d’arrêter d’enseigner, je me suis dit que je tenais quelque chose, je me suis dit : va voir, tu tiens quelque chose.

Apprendre par l’odorat, c’était nouveau et ça me plaisait. J’ai toujours adoré les parfums et cela plaisait aux élèves.

– comment avez vous créé le prototype ?

Au départ, les choses ont paru simples. Mes parents, frères et sœurs ET leurs conjoints, donc toute la famille (sauf moi) sont pharmaciens dans diverses filières, j’avais les contacts. J’ai contacté un célèbre nez de Grasse, ma belle-sœur pharmacienne, spécialisée en aromathérapie, m’a convaincue d’ajouter des huiles essentielles. Ils se sont bien entendus. Pas de problème pour le spray mais pour la bougie…tout est devenu très compliqué : certaines huiles ne peuvent pas bruler car elles deviennent toxiques, d’autres sont dangereuses en dessous de 7 ans, il me fallait créer une cire spéciale…bref, les embûches étaient telles que j’ai mis le projet de coté pendant…20 ANS ! Les essais coutaient aussi très chers, les tests, bref, c’était difficile. Bien sur, de mon coté, je continuais à donner des cours (particuliers) parfumés avec le spray prototype et j’ai eu beaucoup de succès ! Mais j’avoue que je suis restée sur ma faim…

– comment avez vous choisi le parfum et la couleur de la bougie ?

En 2016, je m’aperçois que les magazines parlent de plus en plus de l’olfactif, il était temps ! Mais jamais pour la réussite et le bien être scolaire.

Je fais donc des recherches (et ma famille avec moi). Nous contactons l’Institut Pasteur (grâce à mon beau frère Professeur de médecine) et nous apprenons que depuis 2008, ils savent que le bulbe olfactif est directement relié à l’hippocampe, zone du cerveau qui joue un rôle clé dans la mémorisation (ils travaillent sur la maladie d’Alzheimer). Bingo, j’avais vu juste : Odorat et Mémorisation sont liés. Le processus est simplissime: si tu apprends une leçon en activant ton odorat, tu la mémorises mieux. Le mécanisme de mémorisation est physiologique et naturel. J’ai exulté!

Cette fois je me lance sérieusement, INPI, Société et compagnie, car cette fois, j’ai un argument scientifique. La société s’appelle Mental Spirit, le produit n’a pas de nom encore. Un tour de table familial m’a permis de payer les tests.

Je mets ma belle sœur en contact avec la plus grande agence de parfum de Grasse. Pas moins de 20 essais ont été nécessaires. Beaucoup d’HE ont été écartés à cause de l’UE (dont le citron ! Idem pour le romarin à cinéole !) Tout ça parce que je voulais une formule adaptée à partir de 7 ans, donc ils sont très stricts. Il fallait que la fragrance ne ressemble à rien de connu (framboise, orange..), qu’elle soit unique, rafraichissante, motivante, active la concentration. Pour parvenir au concentré, nous avons mélangé aromes et HE, sinon, le produit aurait été trop allergène. Cela a pris 2 ans car il a ensuite fallu faire fabriquer une cire sur mesure pour que les HE diffusent sans brûler…toute une affaire.

Pour la couleur, c’est un coloriste de renom qui nous a crée le orange : il maintient la vigilance sans agressivité. Le cirier a réussi à le reproduire selon le Pantone. Pour le pot, je l’ai fait fabriqué en Angleterre, aucune entreprise française n’a voulu me le faire…je le voulais doré pour la chaleur qu’il dégage et il fallait qu’il reste froid même allumé pendant des heures. Je ne voulais pas que les enfants se brûlent. Allumée, zéro faute est vraiment très encourageante, on dirait un coach ! Pour le nom et l’identité visuelle, j’ai fait appel à la Petite Grosse, une agence parisienne qui a adoré le concept! Le nom Zéro faute, c’est eux!

– pour quel enfant ce produit est particulièrement recommandé ?

La bougie a été formulée à partir de 7 ans. Mais ce sont les ados qui l’utilisent le plus. Ils sont autonomes, ils adorent les bougies, filles et garçons. Zéro faute est asexuée d’ailleurs, c’est exprès. Les petits jouent souvent avec et ce n’est pas le but. Je dis aux parents, la bougie est faite pour plus de concentration, pas pour plus de distraction. Pour ces enfants là (souvent TDA/H) exit Zéro faute, il faut attendre la sortie du spray. Mais il faut tester, beaucoup de petits aiment bien ce rituel cela les apaise et les tensions disparaissent.

Zéro faute est recommandée aux enfants distraits, peu motivés par les apprentissages. Zéro faute les invite à s’y mettre et crée une bonne atmosphère. Et en plus, sans s’en rendre compte, ils mémorisent mieux leurs cours, juste en respirant Zéro faute ! Les enfants qui n’ont pas de problèmes particuliers aiment travailler avec Zéro faute car elle rend le travail plus agréable et plus efficace (et plus rapide).

La bougie est aussi énormément utilisée pour les révisions et concours (de médecine par) car l’enfant doit maintenir sa concentration pendant des heures ! Là, la bougie est vraiment un partenaire, un vrai soutien, présent, encourageant. On a eu de bons résultats cette année! A l’inverse, une élève Emilie, déscolarisée depuis 2 ans a réussi à se mettre au travail avec Zéro faute et m’a écrit une lettre très émouvante. Elle a eu son bac!

J’ai aussi beaucoup de commande pour adultes ! Ils travaillent avec ma bougie à la maison lorsqu’ils ont un gros travail intellectuel à fournir. Idem pour les sociétaires de la Comédie française, ils utilisent `Zéro faute pour mieux mémoriser leurs textes ! Qui l’eût cru…les gens aime bien détourner les produits…

– y a t il d’autres produits « petits frères » prévus en déclinaison (je pense à un pendentif avec huile essentielle ? ou tube à « sniffer » à emporter dans on sac en cas d’exam) ?

Le spray zéro faute est déjà prêt mais pas encore commercialisé, j’attends de voir si les parents me suivent ! Un lancement coute cher, je suis encore inconnue, c’est le problème.

Nous avons conçu un roll-on de poche à emporter dans la trousse mais comme il va toucher la peau, il faut qu’il passe de nombreux tests. Il sera prêt en juin 2019. Ce roll-on est central dans mon concept car je parie sur une restitution accrue des connaissances. Qui a mémorisé avec Zéro faute restituera plus facilement ses connaissances en respirant zéro faute. Le parfum va jouer le rôle d’un déclencheur dans le réseau mémoriel. Le roll-on s’appellera d’ailleurs « REMINDER ». Zéro faute c’est un aller et un retour, c’est mémorisation/restitution.

Un nouveau Zéro faute est encore à l’étude, il sera destiné aux enfants de plus de 15 ans et sa composition sera uniquement naturelle et aux huiles essentielles.

Si on parfumait les classes de CP des enfants en difficulté…ils apprendraient mieux à lire et dans une atmosphère agréable ! Eh oui, les enfants ont un odorat 30% plus développé que les adultes et l’odorat est un sens puissant de mémorisation. On devrait faire une classe-test et voir les résultats, surtout qu’un simple diffuseur est facile à installer et ne coûte pas grand chose ! La classe parfumée sera peut-être la classe du 21eme siècle avec un retour à notre puissante physiologie humaine. Tous nos sens servent à apprendre, non ? (Pour tout vous dire, j’ai déjà pris contact avec des écoles…mais privées qui n’ont aucune difficulté mais veulent offrir le meilleur à leurs élèves ! J’ai aussi contacté Clairefontaine pour une gamme de papier parfumé Zéro faute)

A savoir : en Inde, on parfume les classes avec de l’encens ! Au Japon, on parfume les entreprises pour que les employés soient plus productifs. J’aimerais qu’en France, on parfume au moins les CP au lieu de parfumer les parkings Vinci, Louis Vuitton et autre Cartier !)

Ma plus grande difficulté aujourd’hui est de dire aux parents: le nez de votre enfant sert à apprendre. Ils ne le savent pas et d’ailleurs qui le sait? C’est une information à transmettre et à expliquer. Je vous remercie d’y participer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *