Maitresse : Quelques préceptes pour survivre à la première journée de petite section

Vous découvrez l’univers de la petite section ? Vous n’avez pas vu une personne de moins d’1,20m en vrai depuis des semaines (le DJ nain du Club Med ne compte pas) ? Vous êtes plus stressé(e) que pour le jour de votre bac ? Vous n’avez jamais mis les pieds dans une école maternelle ? Bref, vous allez passé le jour de la rentrée dans une classe de petite section …Voici selon moi les 8 « préceptes » pour survivre à la première journée d’école en petite section du côté maitresse, et peut-être même passer une bonne journée !

  • Prévoir plusieurs activités… mais pas d’ateliers  ! Pâte à modeler, gommettes, puzzles,… disposez sur les tables les classiques de la maternelle et laissez les enfants naviguer d’une table à l’autre. Prévoyez un coin jeu attrayant mais pas la peine de déballer tous vos cartons : s’il y a trop d’objets, les petits ne s’y retrouveront pas et s’éparpilleront (et mettront plus de temps à ranger !). Certains enseignants sont frileux à proposer de la peinture, moi je suis  » Team Peinture  » peur de rien. Laissez tomber les rotations d’ateliers pour les 2-3 premières semaines, ainsi que le regroupement imposé ou les rituels, vous aurez tout le temps de les construire les premières semaines avec les élèves… Pour le jour de la rentrée, n’oubliez pas le petit coloriage ou dessin à rapporter à la maison  !
  • Eviter les pleurs … Pour éviter les pleurs des petits, il faut attirer leur attention, la détourner en jouant avec sa voix, avec des sons : maracas, clochette, boite à musique caisses à doudou,… On peut commencer à lire un livre, raconter une histoire, un jeu de doigts avec 2 ou 3 enfants puis quelques autres se rapprocheront au fur et à mesure ! Si un enfant pleure ou semble appeuré, on ne lui demande pas pourquoi il pleure : il pleure parce qu’il n’est pas content d’être là, il a peur, et il veut retrouver ses parents…  On peut par contre lui proposer une activité, lui sécher ses larmes, prendre un livre et le lire à coté de lui. Si l’enfant se braque et se recule ou pleure plus fort, on le laisse avec son doudou ou sa tétine, on lui propose une chaise ou un coussin pour se reposer.
  • Rester dans la classe : ça peut paraitre bête, mais faites bien attention aux petits qui filent vite entre les jambes, surtout quand ils sont 27 ou 28… Fermez bien toutes les issues de l’école à clés, évitez de quitter la salle de classe : passez votre tour pour la salle de motricité, ou alors en toute fin de matinée.  Soyez également vigilants sur votre créneau de récréation  : à la moitié de la matinée, il sera difficile de les faire revenir dans la classe (imaginez, vous venez à peine de vous acclimatez à un lieu et hop on vous en change…) ; en fin de matinée, des parents risquent d’être déjà présents devant l’école et ce sera le drame si les enfants les voient…
  • Etre attentive aux besoins physiologiques : Il y a bien sûr le classique passage aux toilettes avec pipi et lavage des mains , à vous de voir selon votre configuration de lieu si vous préférez un passage collectif ou individuel. Il y a aussi le petit verre d’eau (surtout pour celui qui a beaucoup pleuré !!), le mouchage de nez, le pull qui gratte à enlever, la casquette à la récréation… Pour que l’enfant apprécie l’école, il faut d’abord que son corps apprécie d’y être.
  • Prendre soin des parents : pour eux aussi, c’est dur le premier jour d’école 😉 Dites bonjour clairement aux parents puis à l’enfant, présentez-vous. Expliquez-leur le déroulé de la matinée, si vous avez prévu un petit temps avec les parents ou pas.  J’ai prévu cette année des petits « panneaux photos » pour la traditionnel selfie-de-rentrée avec papa ou maman trouvé sur le super blog allo maman dodo Si les parents vous donnent des informations, n’hésitez pas à les noter. Si vous avez des papiers à donner, privilégiez l’arrivée plutôt que le départ (les enfants se précipiteront et n’auront qu’une hâte : partir !). Demandez qui vient chercher, confirmer la cantine,… A l’heure « des mamans », pensez à dire un petit moment à chacun sur le déroulé de la journée et rassurez-les : la plupart des pleurs cessent quand la porte de classe se ferme …
  • Identifier les enfants rapidement (ainsi que ses affaires personnelles) : Il existe plusieurs techniques pour identifier les enfants : étiquettes collées sur le pull, collier, bracelet, … Le plus simple, c’est finalement de réviser pendant l’été : si vous connaissez déjà votre liste d’élèves, il sera plus facile d’y associer directement un visage. Pour les affaires persos, pourquoi ne pas avoir une liste à cocher « doudou » ou « tétine » ? Mon Atsem note directement au fur et à mesure les prénoms sur les doudous tétine chaussons gilets etc…
  • Soigner les transitions : la première journée de classe c’est déjà dur, alors imaginez-vous les rares élèves qui vont en plus à la cantine et:ou à la garderie ! Alors pas question de laisser Enzo et Camélia-Jordana partir avec Jacqueline la dame de la garderie tout seuls… Accompagnez-les, accrochez leur veste, déballez leur gouter et laissez un petit post-it pour raconter (brièvement mais quand même !) la journée à leur parent. On peut même faire un petit bisou et dire à demain ! Pour la cantine, je prends toujours le pied du moment privilégié : on appelle ça « le petit restaurant », on lit le menu ensemble, on met en valeur les enfants qui y mangent… Si possible, faites sortir de la classe une ou deux minutes avant les enfants qui mangent à la cantine afin qu’ils ne croisent pas les parents qui viennent à midi. Dans l’idéal, invitez-vous un midi à partager le premier repas avec vos élèves à la cantine de l’école.
  • Se bichonner : Vous avez pensé aux élèves, aux parents,… pensez à vous maintenant ! Prévoyez-vous quelques douceurs (à partager avec les collègues !), sachets de thé ou café, bouteille d’eau, … Pensez aussi à porter une tenue sympa mais confortable, les stilletos et la mini en cuir ce sera pour un autre jour… Eventuellement apportez dans votre cartable un rechange en cas d’accident d’élèves en direct !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *