3 jours à Barcelone

le

Comment rejoindre le centre-ville depuis l’aéroport ?

La navette :  dès que vous sortez du terminal 2 (la plupart des vols dont EasyJet) vous tombez nez à nez avec les grands cars bleus. En 35 min et à partir de 5,9euros, vous avez rejoint le centre ville (plaça d’Espanya ou Plaça Catalunya étant les arrêts principaux). Bon à savoir, il y a des navettes toutes les 10 minutes de 5h du matin jusqu’à minuit; Plaça Catalunya vous ne pouvez pas les rater !

Le train : Très utile si vous devez prendre une correspondance, le train vous permet de relier plusieurs de lignes de métro barcelonais. Il faut acheter ses tickets à la borne ou au guichet avant de partir. pour environ 6 euros selon où vous allez. L’arrêt de l’aéroport s’appelle El Prat, la gare s’appelle Sants Estacio. Attention actuellement il y a des travaux il faudra marcher un peu depuis le terminal.

Le taxi  : Comptez 30-35 euros pour rejoindre une des places centrales, en 30 minutes (tarif à vérifier avant de monter pour éviter les suppléments bagages ou autre supplément caché). L’idéal si vous êtes plusieurs à partager la course car bien sûr plus confortable et vous pourrez apercevoir des quartiers où vous n’irez pas forcément sortant un peu du Barcelone touristique. Il y a beaucoup de taxis dans Barcelone, mais si vous voulez assurer votre retour à l’aéroport, vous pouvez carrément entamer la discussion avec l’un d’eux et vous donner rendez-vous pour votre départ. En tarif nuit pour une voiture 6 places comptez 40 euros.

Où manger et dormir ?

Il y a tellement d’offres, impossible de les lister : à vous de voir si vous préférez le confort d’un hôtel avec petit déjeuner inclus, ou le coté pratique d’un appartement. Si on voyage en famille ou à plusieurs, un appartement peut être sympa pour prendre un apéritif après les visites voire même prendre un repas.  Vérifiez tout de même bien le nombre de couchages indiqué et la disposition, les taxes qui se rajoutent et peuvent vite faire grimper la note (taxe séjour, caution, télé, électricité, …) et si le ménage est inclus (si on reste 2 jours, on n’a pas envie de passer 4 heures à briquer). Vérifiez également que l’heure d’arrivée et de départ correspondent à vos heures de vol et sinon assurez vous d’un endroit où laisser vos valises, la plupart des monuments ne les acceptent pas durant les visites. L’important reste vraiment l’emplacement dans le coeur de la ville ! Pour 80 euros par personne et par nuit, vous aurez déjà quelque chose de correct.

Pour manger, il faudra vous éloigner des artères principales – diagonal, rambla, passeig de gracia, parrallel) :

Dans les petites rues adjacentes vous trouverez des boulangeries du style « Brioche dorée » qui proposent des formules petit déjeuner avec souvent jus d’oranges pressées (l’occasion de gouter des spécialités) et des sandwichs complets pour un prix plutôt honnête (petit déjeuner complet environ 4 euros, 5 euros environ les sandwichs). Idéal pour un pique-nique improvisé ou pour « rentabiliser » le temps de visite !

Pour un restaurant, direction la Plaça Reial. Amoureux de l’auberge Espagnole, vous ne pouvez pas venir à Barcelone sans y passer un moment ! Pour boire un verre au soleil  en fin d’après-midi ou pour gouter une paëlla, vous y trouverez votre bonheur. Comptez environ 20 euros boisson comprise (sangria !). Plusieurs restaurants tapas se trouvent aussi dans le quartier gothique près de la cathédrale, mais prenez le temps de vous laissez happer par les ruelles et de déambuler autour de la cathédrale avant de vous décider. Ce sont deux coins animés où vous verrez vendeurs à la sauvette, artistes de rues et pousseurs de chansonnettes. Ambiance garantie !

Pour les amateurs de cuisine locale à petit budget, direction La Boqueria, marché couvert. Quand vous descendez la rambla, à hauteur du numéro 91 on bifurque sur la droite et hop, on y est ! Commencez par une salade de fruits frais ou un jus de fruits original (coco-fraise, kiwi-orange, …) et perdez-vous dans les artères. Presque aucun produit en dégustation « libre », mais lancez-vous et entamez la discussion avec les commerçants locaux. Certains proposent des « cones » de charcuterie ou fromages, pas forcément les meilleurs et les moins chers mais ils ont le mérite d’être découpés. Si vous avez un appartement, vous pouvez vous prendre au jeu et faire vos courses comme un local puis rentrer cuisiner le tout !

Que visiter ? 

Alors bien sûr, comme Paris ou Rome, il faudrait une vie entière pour visiter Barcelone. Cela dit en 2-3 jours, vous pouvez déjà avoir un aperçu. A mon sens pas besoin de prendre un pass de métro : le plan de la ville est plutôt simple (quelques grandes artères autour desquelles on navigue), la ville se visite à pieds, elle regorge d’immeubles originaux, de petites ruelles et les endroits touristiques sont très bien fléchés (sur les poteaux des coins de rues).

Barcelone c’est Gaudi, et Gaudi c’est Barcelone. Une visite à la Sagrada Familia s’impose : l’édifice a bien « progressé » et l’intérieur est achevé. Pensez à réserver à l’avance pour avoir un billet coupe-file, mais n’espérez pas rentrer avant l’heure indiquée ! Si vous avez de l’avance, profitez des boutiques de souvenirs le long de la rue ou installez-vous dans le petit parc en face. Comptez tout de même 15 euros pour le billet simple. Presque frustrant, mais l’audioguide rajoute tout de même 8 euros par personne…

bcn2$

Si vous voulez faire une razzia Desigual, Zara ou Mango, direction Plaça Catalunya. En plus d’être un superbe endroit, il vous propose plusieurs directions : passeig de Gracia d’un côté, avinguda del Portal del Angel (rue piétonne pleine de boutique reconnaissable par son thermomètre géant) ou les ramblas d’un autre. Si vous voulez pousser jusqu’à Mare Magnum (grand centre commercial), descendez les ramblas jusqu’à la mer. Arrivés là, vous avez bien mérité une petite glace (ou un mojito selon l’horaire) face à la mer !

Vous pouvez enchainer la session shopping du Passeig de Gracia avec la visite des maisons Gaudi. Les « maison Gaudi » sur le Passeig de Gracia ne sont pas à confondre avec la maison Gaudi du parc Guell où il a séjourné. Sur les 3 maisons que vous repérerez facilement en vous promenant, seul la Casa Batllo se visite. 29 euros le coupe-file (à réserver sur internet avant!), mais ça vaut le coup si vous voulez éviter l’attente qui peut aller jusqu’à 3H de queue ! La maison est aussi belle dedans que dehors, et un super audioguide avec vidéo aide à comprendre et se projeter dans le Barcelone bourgeois du siècle dernier.

Pour continuer sur Gaudi, rendez-vous au Parc Guell. C’est là qu’il vaut mieux chausser les baskets, car il il faut bien compter 10-15 minutes de marche depuis la station de métro la plus proches (sauf si vous avez la chance de tomber face à l’escalator). Pour accéder à la « belle zone » (= la salamandre, les escaliers, les bancs en mosaïque, les colonnes) il faut compter 7euros 50 (à réserver sur internet avant, et comptez large car après l’heure, ce n’est plus l’heure!). Cela dit la zone est (à moitié) en travaux pour encore une bonne année. Pas certaine que le détour vaille le coup…

La cathédrale gotique a été reléguée au second plan avec la Sagrada Familia mais elle mérite qu’on fasse un petit détour quand même ! A seulement quelques minutes de marche des ramblas, si vous ne voulez pas rentrer dedans, passez au moins devant, assis à une terrasse au soleil !

Les fans de foot ne pourront pas quitter Barcelone sans un détour à la boutique officielle du Camp Nou. Si votre portefeuille et votre calendrier vous le permet, allez assister à un match de foot, ambiance garantie ! Sinon, cherchez un bar animé avec écran géant (dans le quartier gothique, pas sur les ramblas !) et choisissez bien votre camp 😉

bcn1

Mon coup de coeur de Barcelone, c’est la fondacio Miro. Un peu excentré du centre ville, vous y accédez soit par funiculaire soit à pieds en coupant par un très joli parc. A 12 euros le billet, la Fondacio Miro propose une superbe collection de peintures, sculpturesde  Miro ainsi que des expositions temporaires. Les oeuvres sont très bien décrites, en français, espagnol, catalan, anglais. Il y a également un très joli café et des boutiques (dont une spéciale livres) raffinées.

voilà, j’espère que ces petites infos vous ont donné envie de (re)visiter Barcelone !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *