Petits avantages et grandes joies de la grossesse

On entend souvent parler des « désagréments » de la grossesse, des  » mauvais cotés ». Ah parce qu’il y a des bons cotés ?? Vous entendez déjà votre copine Nadine (4ème enfant, 8ème mois, 25 kilos à chaque grossesse) hurler  » Ah parce qu’il y a des bons cotés  ??? « . Mais oui, Nadine, un peu de bonne foi, je t’ai même trouvé 10 petits avantages et grandes joies de la grossesse (à garder à portée de main pour relire pendant les premières contractions) :

  • Changer de garde-robe : faut pas se mentir, si on ne veut pas rester en jogging et pull large pendant 9 mois, il va falloir passer par la case shopping de grossesse…  Attention, je ne parle pas de jean de grossesse ou de chemisier élastique : investissez dans deux ou trois basiques (enviesdefraises) et agrémentez-les d’accessoires :  Vive les sacs à mains, chapeaux, vestes, bijoux… Ils vous iront toujours après bébé !
  • Passer son tour pour le digestif : Pour certaines, c’est une plaie de ne pas pouvoir boire pendant la grossesse. Moi qui ne suis pas fan d’alcool fort, la grossesse évite de devoir rentrer dans des discussions sans fin pour esquiver un verre. Encore que l’on tombe toujours sur l’oncle relou qui nous assure qu’un petit verre quand on est enceinte n’a jamais tué personne… NB : cette technique fonctionne aussi avec le rôti pas assez cuit de belle-maman.
  • Avoir une place assise dans les transports : ou pas…
  • Avoir une excuse pour sécher une soirée : Oh, j’aurais adoré venir à la soirée Pizza-Raclette de ton beau-frère mais là tu vois je suis vraiment trop fatiguée je m’endors partout… Notez cependant qu’à cause du deuxième point (pas d’alcool pendant la grossesse) il y a de fortes chances pour que votre moitié vous convie soudainement à tous les événements où il se rend et vous transforme en Sam ( « celui qui conduit, c’est celui qui ne boit pas… »)
  • Avoir (enfin) de la poitrine : Nan parce qu’il faut pas se leurrer, à moins de se faire poser des implants mammaires, peu de chances que Frédéric et François les deux jumeaux prennent 2 bonnets d’un coup. Le moment miraculeux, c’est autour du 2ème 3 mois : pas encore de ventre mais déjà les soutifs qui débordent… A nous les décolletés pigeonnants et les chemisiers cintrés. On a au moins 15 jours devant nous avant que le ventre ne pointe son nez…
  • Faire du home-staging : Partir de zéro pour faire la déco d’une pièce, ça fait rêver. On a toujours dans l’idée un thème gnangnan repéré sur une page internet. Puis on se rend compte que ce qui rend bien, c’est le thème dans son ensemble et que 45 euros le panier pour ranger les couches ça fait un peu chéro, même s’il est dans le thème  » Sucre d’orge et miel gourmand  » que vous convoitiez. Pour avoir le thème entier, il faudrait vendre un rein (ce qui n’est pas faisable pendant la grossesse) ou se prostituer (ce qui n’est pas faisable non plus pendant la grossesse). Du coup on voit ses prétentions à la baisse, on pense à Stéphane Plaza et Sophie Vergiani et on home-staging : le fauteuil de mamie, le plaid Ikéa-qui-va-bien, 3 stickers, des étoiles au plafond,… Prenez votre temps, vous avez encore 6 mois devant vous !
  • Avoir quelques semaines de congé maternité : Quand tu attends un bébé, il y a deux dates entourés en rouge sur le calendrier : la date d’accouchement bien sur, mais aussi le début du congé maternité. Si vous êtes en congé patho, pas de stress : les médecins ont jugé qu’il fallait vous arrêter il faut respecter leur décision. Comme je dis souvent aux copines ou collègues qui culpabilisent, on a pas un enfant tous les ans, si on a quelques semaines d’arrêt maladie pour grossesse patho dans une vie, ce n’est pas grave. Il faut savoir profiter de ce moment pour se reposer. Si vous êtes en grossesse surveillée ou Menace d’Accouchement  Prématurée, vous trouverez ici des infos . Et si c’est votre premier bébé : DORMEZ PENDANT QU’IL EST ENCORE TEMPS !!!
  • Avoir un massage des jambes ou du dos (et pas que à la St GlinGlin – tiens d’ailleurs GlinGlin c’est sympa comme prénom, nan ? – petit jeu quand tu attends un enfant, tout ce qui ressemble de près ou de loin à un prénom est envisagé comme potentielle dénomination de ton bébé) : Si le père n’est pas hyper chaud vous pouvez jouer sur plusieurs tableaux : 1) Le mari de ma copine Machine, il lui massait le ventre à l’huile d’amande douce tous les soirs quand elle attendait Norbert (Ce à quoi il risque de vous répondre :  « c’est peut-être pour ça qu’il a la tête tordu, leur gamin « ). 2)  » J’aimerais bien aller dans un institut faire un massage prénatal, j’en ai repéré un pas loin à 180 euros les 30 minutes… ça tombe bien, j’avais fait une cagnotte pour t’offrir les places PSG/OL dont tu rêves, mais ça risque de tomber pendant l’accouchement, c’est dommage… » ( Normalement, votre mec s’étouffe et se jette sur l’huile d’olive pour vous tartiner lui-même). 3)  » J’ai lu dans le guide J’attends un enfant : devenir mère tout en restant femme que les massages drainants des jambes réactivaient l’endorphine donc la dopamine donc la libido donc tu vois quoi… Je me demande si c’est vrai ?
  • Voir la vie en petit : des mini-couches, des mini-bodys, des mini-bonnets, des mini-chaussettes ! Au pays de Baby, tout est mini ! Là comme ça, ça vous parle pas, mais je vous assure que quand on a les hormones à 3757463930, on peu passer 30 minutes à bloquer sur une paire de chaussons taille 18. Et je vous raconte pas quand Baby est arrivé et qu’on voit en vrai ses petites mains avec des mini-doigts, des mini-ongles, un mini-pouce, on se dit que la nature est bien faite (Enfin, pas si bien faite car sinon notre ventre retrouverait son état initial direct après l’accouchement et le corps arrêterait de stocker des cellules graisseuses au cas où ( « C’est bon les gars, on peut évacuer les réserves, je ne compte pas enfanter avant 2032, pas la peine de stocker dans les cuisses ! »).
  • Voir la vie tout court : La première échographie où l’on entend le coeur battre, la 2ème où on peut découvrir si bébé garçon ou bébé fille, la 3ème où l’on sait comment on va accoucher ( « dans d’atroces souffrances ou dans une souffrance relative ?  » autrement dit  » césarienne ou voie basse ? Et avec ça, ma bonne dame, j’vous mets une petite péridurale, elles sont en promo ? « ….

Et je vous assure, quand Baby arrive, on oublie vraiment tous les petits tracas de la grossesse pour n’en garder que les grandes joies… C’est quoi vous vos petits bonheurs de la grossesse ?

3 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Juliette dit :

    Des inconnues m’ont fait de vrais jolis compliments quand j’étais enceinte. Je les garde précieusement en tête maintenant que bébé est là et qu’il y en a que pour elle 😉

    1. Carla dit :

      ca c’est bien vrai ! Bébé arrive et hop on n’existe plus !!

  2. Emilie dit :

    Sans la moindre hésitation la poitrine : je suis passée d’un bonnet A- à bonnet…F. Un truc de dingue, 6 ans plus tard on m’en parle encore
    Bien entendu je suis revenue depuis au tout début de l’alphabet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *