Patienter avant Noël : on fait quoi avec les enfants à la maison ?

 » C’est la belle nuit de Noël, la neige étend son manteau blanc… ». Pour l’instant, point de neige blanche et encore 5 dodos. Ca tombe bien, vous êtes en vacances, les enfants aussi, et ils sont plus excités que George Mickael et Prince réunis… Comment les occuper à la maison et pour presque zéro euro jusqu’à la venue de Papa Noël ? Voici quelques petites idées :

  • On range

Quel meilleur argument pour ranger la chambre de notre petit bout que celui de nouveaux jouets arrivants bientôt ? On retrousse ses manches, on met un peu de musique et on sort un sac poubelle ! Les jouets et livres qui sont trop « bébés » pour lui passent au petit frère ou à la cousine. Si vous n’avez pas dans votre entourage de plus petits enfants, réfléchissez à qui ils pourraient être utile : un relais d’assistantes maternelles, l’école maternelle, le service pédiatrie de la ville, la salle d’attente du docteur,… Beaucoup d’associations organisent des collectes de jouets au mois de décembre, ce serait dommage de jeter des jouets qui fonctionnent encore bien ! L’idéal est de faire ce tri avant de commander les cadeaux, pour avoir une idée de la « situation » : plus de puzzles complet (= un puzzle sur la liste avec une boite pour le ranger!), besoin d’un nouveau bureau, d’une pochette pour ranger les cd,… Ce rangement peut être un prétexte à une discussion avec votre enfant sur le recyclage des déchets, l’intérêt des jouets en bois, le coût des objets, l’importance de prendre soin de ses affaires,… Si vous êtes motivé, passez au placard : exit les habits trop petits, vous saurez de quoi votre bambin a besoin pour les soldes…

  • On cuisine

Quitte à attendre, autant attendre en mangeant, non ? Bien sûr, il y a le foie gras ou la dinde à préparer, mais avec les enfants, je préfère tester des recettes ludiques qu’ils pourront engloutir au goûter : une brioche tressée, des roses des sables, des truffes, et bien sur les classiques sablés. Si vous n’avez pas d’emporte-pièces à sablés, utilisez ceux de la pâte à modeler, ça marche très bien ! Je vous recommande les cookies croquants aux épices de Noël de Mel en cuisine. Si vous n’êtes pas grande cuisinière, vous pouvez tenter  le « sapin-nutella » en pâte feuilletée qui ravira les petits (recette sur le super site  Bébé fais moi signe.) De quoi concocter un bon goûter chaque jour, et n’oubliez pas d’en laisser un petit peu sur la fenêtre pour le Père Noël !

108102901   1410881_187459134778087_951237759_o-1024x768

  • On bricole

A la maison, les enfants sont toujours en quête d’un nouveau bricolage et ils se battent pour savoir qui va garder le carton d’emballage ou le papier bulle. Pour Noël, il vous suffit d’utiliser des chutes de papier cadeau, du coton, de la peinture paillettes. Si vos enfants sont des petits créateurs, pourquoi pas offrir des ciseaux cranteurs, des feuilles de scrapbooking ou des feutres ? Si vous n’avez que de la peinture, proposez une oeuvre collective ou des camaïeus de couleurs. Vous pouvez aussi simplement varier les outils : exit les pinceaux, on utilise du papier bulle, des billes, du fil, des fourchettes,… Internet regorge de DIY de Noël, mon coup de coeur de cette année c’est la boule à neige (Le tuto vidéo c’est ici).

boule-neige

  • On se met dans l’ambiance (déco, lecture, musique)

Perso, j’adore l’ambiance de Noël et dès le 1er, je suis dedans ! Niveau musique, vous avez sur Youtube de belles compilations des classiques de Noël (Bien sur pas en continu, sinon on a l’impression d’être aux Galeries Lafayette). Si vous êtes plutôt télé, certaines box ont mis en place des chaines spécial Noël (toutes les infos ici). Coté décoration, vous pouvez fabriquer de petites guirlandes, faire des pochoirs aux fenêtres (bon courage pour les nettoyer ensuite…). Pour l’histoire du soir, j’ai acheté il y a plusieurs années un livre « 24 histoires pour patienter jusqu’à Noël » qui fonctionne comme un calendrier de l’avent. Je prends plaisir à leur faire découvrir chaque jour un petit récit de Noël. L’année prochaine, j’en achèterai un nouveau car ils commencent à reconnaitre quelques histoires.

  • On prépare la table

Vous l’avez compris, la nourriture a une grande place dans ma vie 😉 Avoir une jolie table est pour moi aussi important que ce qu’il y a dans l’assiette, surtout en périodes de fêtes ! Alors on peaufine les présentations, on fait des petites verrines, on met les plats dans les grands. Plutôt que d’acheter des serviettes en papier, pourquoi ne pas investir dans une jolie nappe dorée qui vous servira à d’autres occasions ? On n’oublie de mettre au centre de la table la petite décoration fabriquée à l’école (ici un sapin en 3D et un bonhomme de neige en pâte à sel). L’année dernière nous avions fabriqué des dessous de verres pour l’apéritif : les enfants avaient dessiné sapins, traineaux et boules de neige sur des carrés blancs que j’avais plastifié (je me doute que tout le monde n’a pas une plastifieuse à la maison,  sur du papier cartonné, ça marchera aussi). Les plus grands peuvent recopier le menu avec des stylos dorés et faire des marque-places.

  • On discute

Noël ce n’est pas seulement l’avalanche de cadeaux et de nourriture. C’est aussi un beau moment de partage : on se réunit en famille, on prend du recul, on regarde l’année écoulée,… Avec les enfants aussi il est important de prendre le temps de se parler, prendre le temps de vivre. Je voudrais inciter mes enfants à ne pas seulement recevoir mais aussi à donner. Nous avons participé à la cagnotte des restos du coeur, donné des habits trop petits mais je n’ose pas encore rentré dans les conflits et misères qui entourent le monde… Ceux qui sont croyants verront dans les fêtes de Noel l’occasion de partager leur foi avec leurs proches, d’expliquer leur croyance à leurs enfants. On peut discuter aussi du père Noël : mon fils et beau-fils, 7 ans et demi chacun, y croient encore dur comme fer, et nous n’osons pas les contredire… Si votre enfant vous tend des perches ou vous questionne, vous pouvez lui demander ce que lui il pense… On peut aussi prendre le temps de réfléchir à son année passée et son année  à venir : Qu’est ce que je voudrais faire ? Qu’est ce que je pourrai améliorer ? Quelle cause me tient à coeur et qu’est-ce que je peux donner ? On peut sensibiliser ses enfants par le biais d’associations : par exemple, s’ils se sentent concernés par l’écologie, pourquoi pas rejoindre un « nettoyage de plage » ou de forêt ?

Joyeux noël à tous : )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *