Couple : ces petits moments volés au quotidien

le

Nous adorons les enfants, vraiment, et nous adorons nous en occuper. Jouer au jeu de 7 familles, leur faire leurs lacets, courir après un ballon, décorer des boules de Noël en polyester ou écumer les parcs et minis-fermes de la région, c’est notre truc. Mais parfois, on a envie (besoin ?) de se mettre un peu sur  » pause « , de relâcher notre côté parents à bloc pour redonner la place à notre côté amoureux fougueux. Alors on vole des petits moments au quotidien …

Salvador-Dali-The-Persistence-of-Memory-1931

Ces petits apéros en préparant le repas, où la cuisine est une zone interdite pour tout individu de moins d’un mètre 30.

Ces petits-déjeuners du samedi, quand on se lève avant les premiers pleurs de LaPoupée pour débriefer l’actu autour de notre revue de presse.

Ces siestes crapuleuses du dimanche après le repas où chaque enfant fait un  » moment calme  » dans sa chambre.

Ces rendez-vous médicaux qui se finissent au resto chinois à coté de l’hôpital.

Ces restos surprise pour fêter une occasion où les amis gardent les enfants (merci les amis !).

Ces vendredis midis où on se retrouve pour la pause déjeuner autour d’un kebab. 

Ces épisodes de Grey’s Anatomy qu’on enchaîne avec une glace pistache et menthe-chocolat.

Cette semaine de vacances en amoureux où on a du mal à faire garder les enfants mais qu’on fera quand même.

Ces câlins du soir où on disserte sur la vie en chuchotant.

Ces petits moments sont volés au quotidien, aux chocolats chauds et aux pains aux laits à la chaine du matin, aux nez à moucher, aux pleurs à essuyer, aux aventures de Ratus à déchiffrer chaque soir, à la salle de bains qui se transforme en pataugeoire aux piles de linge qui n’en finissent plus, aux biberons à laver et aux poubelles à vider…

Ces petits moments volés au quotidien font du bien au couple, ils sont même indispensables.

Lorsque la routine s’installe, qu’un bébé arrive, ou quand les enfants grandissent et prennent plus de temps, plus de place, le couple a tendance à s’effacer, à s’oublier pour laisser place au  » couple parental ou  » couple familial « .

Or, le couple, c’est ce qui fait que la famille existe, et c’est d’autant plus vrai dans la famille recomposée. Si le couple n’existe pas, la famille n’existe pas. D’ailleurs, la majorité de ces moments volés ne demandent pas de  » mode de garde  » simplement une organisation (optimisation ?) des moments partagés, et savoir dire parfois aux enfants  » stop, là c’est le moment des parents « .

N’oubliez pas pourquoi vous vous êtes choisi, ce que vous aimez chez l’autre, le bien qu’il vous fait, ce que vous voulez construire ensemble.

Ces petits moments volés au quotidien nous rappelle que l’on s’aime, pourquoi on s’aime et combien on s’aime… Essayez, l’amour, ça fait du bien ! 

 

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. Michelle dit :

    Très belle article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *