L’amour à la machine : la gestion du linge dans les familles nombreuses

le

La gestion du linge est, je crois, l’un des problèmes récurrents des familles avec jeunes (ou moins jeunes) enfants. Pas une journée sans une machine, une à étendre, des vêtements à ranger.  Comme Edith Piaf emportée par la foule qui la traine et l’entraine, nous sommes entrainés dans un tourbillon de lessives qui ne s’arrête jamais…

A bien y réfléchir, je pense que nous n’avons pas une gestion  » optimisée  » du linge. J’aurais aimé trouver des techniques à la Frank Gilbert, ingénieur de l’étude du mouvement et papa de Treize à la douzaine (si vous ne connaissez pas ce livre, courrez l’acheter, lisez-le puis prêtez-le à vos enfants !).

A l’arrivée de LaPoupée, nous avons investi dans une  » grosse machine  » : 8 kg, séchage intégré. Malheureusement, le séchage n’est pas de la même contenance (5kg) et nous ne n’utilisons quasiment pas. Nous programmons une machine quasiment chaque soir, pour l’étendre le lendemain matin. Je ne fais jamais (à part cas particulier) de tri couleurs, blancs, doux, bébé ou je ne sais quoi : tous les vêtements passent dans la même machine, à 40°. Privilège de la vie à la campagne, on peut étendre le linge dehors en été.

Quand le linge est sec, on met dans une panière le linge à repasser et dans une autre ce qu’on ne repasse pas (sous-vêtements, torchons, …). On repasse le linge…. Puis vient l’étape des  » piles  » et là c’est la galère :

Autant pour les filles, on arrive à distinguer quoi est à qui (une de 6 mois une de 5 ans) mais pour les garçons c’est plus compliqué… Un de 4 et deux de 6, les habits des grands qui passe au petit quand ils ne sont plus à la taille, les sous-vêtements qu’on a eu la bonne idée d’acheter au même endroit et qu’on a dû marquer avec leurs initiales… Et enfin, ranger chaque pile de linge dans la chambre de l’enfant en respectant l’organisation du placard (tâche que l’on essaie petit à petit de leur déléguer au moins pour les grands).

Vous remarquerez que je dis  » on  » car scoop mon  »  compagnon  » repasse, étend des machines et plie le linge. Et sans que je lui demande quoi que ce soit (Ok, j’arrête de crâner). Nous avons également une femme de ménage à qui nous déléguons une partie du repassage, et ça nous sauve la vie…

Pourtant, les enfants ne se changent que tous les deux jours si la tenue est propre, et nous aussi. Mais entre les sous-vêtements, les serviettes de piscine, les habits de bébé à la compote, les 4 kimonos, les tenues de travail de mon chéri, on explose vite le compteur… Je me rappellerai toujours la tête du gars des eaux lors du relevé annuel  » Vous avez doublé votre consommation  » à qui je réponds en souriant  » Normal, on a doublé les effectifs  » :)

Pour le linge, nous changeons les draps tous les 15 jours : les enfants sont chargés d’enlever leur literie et je mets la nouvelle. En trois machines et une journée, on s’en sort. Pour la salle de bains, ils ont une serviette de couleur chacun ( pour éviter les échanges de bactérie et les tas humides en boule par terre) plus une serviette pour les mains, qu’on lave chaque semaine. Dans la cuisine, même combat, des serviettes de table personnelles qu’on lave chaque semaine.

Parfois, je rêve d’un sous-sol remplie de humpa-lumpas qui se passeraient les panières de linge : on installerait une trappe depuis la salle de bains, et le linge arriverait directement pliés dans les placards. Plus réaliste, je rêve d’une lingerie avec une grosse machine et un gros sèche-linge, et pleins de casiers pour trier les habits…

Le pire, c’est que je me rends compte que, plus ils grandiront, plus ça empirera : les filles voudront se changer trois fois par jour, peut-être que les mecs aussi, ils me donneront des chemises à imprimés improbables à repasser, leurs T-shirts auront la taille d’une bâche de jardin, et je n’ose pas penser à leurs chaussettes… Je crois que si je meurs, ce sera ensevelie sous une pile de linge… D’ailleurs, je vous laisse, j’ai une machine à étendre.

Pour plier son linge en musique :)

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *