Ecole : 5 points sur lesquels les parents peuvent intervenir

le

Il y a quelques temps, je vous ai proposé 5 points sur lesquels les parents ne peuvent pas intervenir à l’école. Si le domaine pédagogique est réservé aux enseignants, les parents d’élèves sont conviés à être associés à la plupart des décisions concernant la vie scolaire. Ces décisions se discutent en majorité en conseil d’école, qui réunit l’ensemble de la communauté éducative, c’est à dire enseignants, personnels scolaires, mairie et personnel communal et parents d’élèves. D’ailleurs les écoles manquent souvent de candidatures de parents d’élèves, alors engagez-vous, rengagez-vous (qu’ils disaient) ! Vous pouvez aussi faire remonter vos questions aux parents d’élèves pour le conseil d’école.

 

4453187--pep-s-s-amuse-des-relations-entre-620x345-1

Comme dans les couples, je trouve que les relations enseignants-parents gagneraient à plus de dialogue, de tolérance et de discussion. Je suis souvent étonnée de voir le peu de questions (voire l’absence) de parents au conseil d’école alors que c’est LE moment où on leur donne la parole, ou même de parents venant à la rencontre de l’enseignant pour soulever un point qu’il n’a pas forcément remarqué.  Voici donc 5 points sur lesquels les parents d’élèves sont aptes à intervenir :

  • Les devoirs : Si l’interdiction réelle ou fantasme des devoirs demeure une  nébuleuse et un sujet inépuisable (comme l’attribution des niveaux de classe), le fait d’en donner (ou pas) doit être en accord avec l’âge des élèves, leurs capacités, ce qui a été vu en classe, la quantité de devoirs donnés, la difficulté, … Selon moi, les devoirs ne doivent pas être notés (à l’école primaire en tout cas), puisqu’il n’y a rien de plus discriminant que des devoirs faits à la maison. Ils doivent être le reflet de ce qui a été vu en classe :  en théorie, les leçons doivent être sues en sortant de l’école et simplement « relues » à la maison. Les photocopies d’exercices n’ont absolument pas leur place à la maison. Si vous estimez que votre enfant passe trop de temps à faire ses devoirs ou qu’il n’est pas en capacité de les faire, n’hésitez pas à en discuter avec l’enseignant.
  • La pause méridienne : là aussi, c’est le gros flou, le néant. Que font les enfants pendant la pause méridienne ? Où vont-ils ? Combien de temps durent la récréation ? Qui les accompagnent ? Vous avez le droit de vous interroger sur ces questions, sachant tout de même que les enseignants ne sont pas responsables des enfants pendant le temps de midi (même s’ils sont dans leurs classes à travailler) et qu’en général, c’est le personnel de la mairie qui gère ce temps.
  • Les repas à la cantine : toujours en rapport avec le temps de déjeuner, les repas ! Que mangent les enfants ? Où peut-on se procurer des menus ? Qui sont les fournisseurs ? La chaine du froid est-elle respectée ? La mairie doit lancer régulièrement des audits sur la qualité des repas et du respect des règles d’hygiène. La question des menus locaux ou des menus spécifiques peut également être abordée.
  • Les conditions d’accueil : Les classes sont-elles bien chauffées ? Bien isolées ? Les locaux sont-ils aux normes ? Les règles de sûreté et de sécurité (surtout en plan vigipirate) respectées ? Rappelons que les locaux scolaires sont la propriété de la mairie et qu’il est de son ressort d’y réaliser les différents travaux et aménagements. Les enseignants disposent de ce qu’on appelle « le droit de retrait » qu’ils peuvent faire valoir si les conditions d’accueil ne sont pas respectées (une classe sans chauffage où il fait 12° par exemple). Les conditions d’accueil peuvent aussi englober l’accessibilité des locaux aux personnes handicapées (loi de 2005), mais encore la surveillance lors des récréations ou encore les WC…
  • L’hygiène et le bien-être : Le lavage des mains est-il systématique ? A quel moment ont-ils la possibilité de se rendre aux toilettes ? Un lavage des dents est-il mis en place après le déjeuner ? Y a-t-il du papier toilette et de l’essuie-mains disponibles ? Ont-ils la possibilité de boire durant la journée ? Beaucoup d’enfants se retiennent durant toute la journée d’aller aux WC car il n’y a pas de papier ou pas d’intimité… (Bien sur, ces questions sont à aménager selon l’âge des enfants).

N’hésitez pas à aller à la rencontre des enseignants de votre enfant, des représentants de parents d’élèves ou à en devenir un vous-même !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *