Ma check-list … la valise de maternité

Woman trying to close overfilled suitcase

A la première grossesse, on est fébrile à l’idée de faire « LA » valise pour « LE » grand jour, on la boucle et on la rebouche sans cesse. A la deuxième grossesse, on pense à tout ce qui nous a manqué et qu’on aurait bien aimé avoir… A la troisième, on devient presque une « pro » et les valises de maternité n’ont plus de secrets pour nous ! Puisque je ne risque plus d’utiliser les petits conseils pour une valise de maternité au top moi-même, je les partage avec vous :

Quel timing pour faire mes bagages ?

En général, on dit qu’on peut s’y atteler un à deux mois avant. Si vous la commencez trop tôt, vous n’aurez plus rien à vous mettre sous la main ! Trop tard, ça va être la panique et on a toujours l’impression que rien ne sera jamais prêt. Pour moi, le bon timing est au début du congé mat’, en commençant à faire une liste.  Toute façon, si vous accouchez trop tôt, il y a plein de choses qui ne vous serviront malheureusement pas …

Si vous stressez, vous pouvez toujours laisser une liste au papa, sachant que vous risquer de vous retrouver avec des habits inattendus (pour moi : un chemiser, un haut à moitié transparent ou il faut mettre un débardeur en dessous, un pull col roulé, et un jean dans lequel je ne rentrais bien sur pas). Pour les habits, donc, soyez explicite (tel t-shirt, tel pantalon, etc).

Une ou deux valises ?

Je préfère faire deux valises : une pour moi, une pour bébé, plus un sac pour la salle d’accouchement. C’est plus facile pour ranger les affaires et savoir quoi est à qui (même si, je vous l’accorde, ce n’est pas la même taille). Pensez aussi aux sacs plastiques pour mette le linge sale !

Le sac d’accouchement :

Dans le sac d’accouchement, on glisse quelques pièces de monnaie pour le papa (et un paquet de cigarettes s’il est fumeur), un brumisateur, un gant, un petit gilet, un paquet de chewing-gum, un élastique pour attacher ses cheveux et un gant pour se rafraichir le visage. On peut rajouter des petits trucs à grignoter (officiellement pour le papa mais si on se débrouille bien on pourra en boulotter un peu en cachette).

Mes tenues :

Vous n’allez pas à un défilé de mode, mais l’idée de passer la journée en pyjama est un peu déprimante… Prenez un legging, des hauts d’allaitements si vous allaitez, un cache-coeur ou petit gilet s’il fait frisquet (rarement le cas dans les hôpitaux), un bas de jogging ou une robe ample, une tenue un peu plus sympa pour les visites. Sachant que vous restez entre 2 et 5 jours, pas besoin d’emporter toute votre armoire.

Les tenues de Baby

Pitié, pas de jean-chemise à la maternité ! Les pauvres bébés viennent de faire l’équivalent d’un marathon, et les parents trouvent marrant de les déguiser en mini homme ou mini gonzesse … Des bodys croisés, des pyjamas croisés devant aussi, petits bonnets, chaussettes à mettre par dessus le pyjama, petits gilets … Il existe des pyjamas assez jolis et doux, alors évitez-leur les tenues les premières semaines. La taille pour bébé ? J’en sais rien ! Pour mon premier, on avait pris du 3 mois qui était bien sûr 3 fois trop grand. Pour ma dernière, je stressais pendant l’accouchement qu’elle n’ait pas de pyjama, mais avec ses 42cm en couveuse elle n’en a pas mis un avant 3 semaines … Prenez deux tenues naissance et 1 mois, et vous ajusterez !

Ma trousse de toilette :

ce qui m’a sauvé, le brumisateur ! un dans le sac d’accouchement, un dans la valise ! Au produit de toilette classique, je rajouterais un savon pour se laver les mains au lavabo (vous avez bien piquer un savon d’hôtel quelque part?), du parfum, un peu de maquillage, du démaquillant. Et puis, si vous avez un bébé dormeur et que vous ne trouvez pas le sommeil, pourquoi pas du vernis ou un masque de visage pour s’occuper et faire peau neuve ? En plus, ça fait combien de temps que vos ongles n’ont pas vu un vernis ?

Zone intime

Les listes de maternité précise « culottes filets ». Difficile à se procurer, pas données, très inconfortables et hypers moches (Si votre chéri vous voit porter des culottes filets, vous allez perdre le peu de sexytude qu’il vous restait) Choisissez plutôt des culottes bas prix en coton, deux tailles plus grandes. Vous serez bien plus confortables et si elles sont tachés vous les jetterez sans remord. Dans le même style, vous risquer de gâcher une serviette de bain si vous la tachez de sang. Choisissez une serviette abimée (une avec des tâches de javel ou décolorée par exemple) et coupez-là en petits carrés que vous utiliserez pour vous essuyez la zone intime après la douche (et des douches « zone intime », vous en ferez quelques-unes).

Les accessoires indispensables :

Des chaussons. Après avoir déambulé dans tout l’hôpital en bottes de ville et bas de pyjama, je vous recommande très fortement les chaussons ou petites baskets confortables. On n’est pas aux « Reines du shopping » mais quand même ! Un petit réveil radio, pour avoir un fond musical et surtout l’heure des réveils et tétées sans prendre votre portable à chaque fois. Une serviette de table, qui n’est jamais fourni et agrémentera votre repas. Si vous ne supportez pas la nourriture d’hôpital, pensez à prendre du sel et du poivre ! Coté High-tech, laissez un chargeur de portable dans le sac, un appareil-photo ou un MP3 pour accoucher en musique …

On oublie :

Le jean à votre taille habituelle (vous ne rentrerez pas dedans tout de suite, sinon je vous hais) ; le roman-fleuve que vous n’avez pas entamé de votre congé mat’ (vous ne le lirez pas maintenant) ; les médicaments (ils en auront sur place !) ; les trucs à grignoter style mars, twix, petits gâteaux, … Sinon vous ne rentrerez jamais dans votre jean !

De toute façon, dites-vous que vous ne participez pas à Koh-Lanta :  au pire des cas votre compagnon (ou votre mère, ou une copine) viendra vous voir tous les jours et vous pourrez lui demander d’apporter des choses de la maison !

4 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Jean Sandrine dit :

    Mon mari m’a ramené le deuxième jour notre petite lampe de camping à pile car dans la chambre de l’hôpital il n’y avait pas de lumière tamisée. Rien de plus désagréable la nuit de devoir allumer les néons plein jour qui vous éblouisse ainsi que le bébé.

  2. ma cocotte dit :

    Un post bien agréable à découvrir. Merci pour les infos !

  3. fremau dit :

    Si on a des visites, comme offrande à la jeune accouchée je suggère des fruits frais! Cela permet de compenser les plateaux d’hôpitaux pas toujours géniaux, et ça aide pour les petits soucis digestifs fréquents à cette période.
    Entièrement d’accord pour les fameuses culottes filet, surtout qu’en cas de césarienne elles arrivent pile sur la cicatrice.
    Enfin, avouons que quand on a mis dans sa valise le paquet de protections féminines format « maternité », il n’y a plus de place pour rien…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *