Le casse-tête du shopping avec ses kilos de grossesse

le

Quand on vient d’accoucher, sauf exception de la nana qui rentre dans son jean en sortant de la maternité et qu’au passage je déteste, on fait une taille de plus que d’habitude (donc deux de plus que notre taille idéale). Mais vu qu’on a passé plusieurs mois dans des T-shirts de grossesse et robes « taille empire », on aimerait bien remettre des fringues potables … Mais alors, j’achète quoi et en quelle taille ?

  • La technique numéro 1 : On espère retrouver sa ligne rapidos.

On pense perdre ses kilos, rapidement, là dans les semaines à venir. On achète la taille qu’on porte habituellement (admettons un 38). Le risque vous l’avez bien compris, c’est qu’on ne peut pas essayer (enfin si, mais on va casser la fermeture). Et si la perte de poids est moins efficace que prévue, on reste bloquée au 40-42 encore quelques années. Parfois, on arrive à récupérer son poids de petite jeunette mais les hanches ne retrouvent pas leur place initiale, donc on n’arrive pas à les faire rentrer dans le jean. Le risque, donc, c’est d’acheter ces vêtements pour rien si on n’arrive pas à renter dedans…

  • La technique numéro 2 : On désespère de retrouver sa ligne rapidos.

On se dit qu’on est parti pour garder ses +5 kilos (+8, +10 selon affinités) un petit moment et qu’il est hors de question de reprendre le boulot avec un t-shirt  » fille ou garçon ?  » floquée sur le bas-ventre. On opte donc pour acheter une garde-robe  taille 42 alors qu’on porte habituellement un 38 … Le risque, c’est que ce joli tailleur, ces robes et ces ensembles a couté tellement cher qu’on ne veut plus s’en séparer, quitte à mettre de coté son régime …

  • La technique numéro 3 : la « garde-robe de transition ».

Mettre son salaire dans des tenues qu’on est pas censé porter plus d’une saison, c’est illogique… Mais le T-shirt « c’est pour 2014 » et le jean de grossesse alors qu’on est au printemps 2015, c’est trop déprimant.  Ma mère m’avait conseillé après mon premier accouchement, alors que je portais encore des robes de grossesse un mois après, la « garde-robe de transition » (les mères ont, parfois, de bons conseils). Si  on veut porter des habits « nouvelle collection », un peu plus à la mode, ou simplement de nouvelles pièces, on peut choisir des pièces qui ne subiront pas trop la perte de poids la variation de poids, comme la robe pull. On peut aussi acheter simplement un jean ou un pantalon, un haut et un legging, pour patienter jusqu’aux retrouvailles avec la garde-robe habituelle.

  • La technique numéro 4 :  Celle des accessoires !

Si on n’est pas certaine de notre taille actuelle, ni de notre taille dans deux mois, à quoi bon acheter des vêtements ? S’ils sont trop serrés, on ne les portera pas, et s’ils sont trop grands, ça n’ira pas. Alors si comme moi vous avez envie de faire un peu de shopping quand même, misez sur les accessoires : sac à mains, chaussures, foulards… Ils rehausseront vos tenues actuelles, et ils vous iront toujours !

Et n’oubliez pas le dicton :  » 9 mois pour faire un bébé, 9 mois pour retrouver la ligne « …

 

 

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. Ici, la garde-robe de transition a duré presque 3 ans !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *