Du vocabulaire de la famille recomposée : la fratrie

le

Quelques jours après la rentrée scolaire, un de nos enfants nous a demandé « Est-ce que TonGrand, c’est mon frère? Parce que y’en a qui m’ont dit ça, à l’école. » On s’est regardé interloqués tellement ça nous paraissait évident que non… « Non, ce n’est pas ton frère, c’est… » Bonne question !

Puis l’arrivée de LaPoupée a apporté de nouvelles questions « Est-ce qu’elle irait elle aussi le week end chez papa? » « Si tu es la belle-mère des enfants de TonAmoureux, est ce que leur mère est notre belle-mère? » … Un arbre généalogique dessiné plus tard, toujours autant de questions. Il faut dire qu’issus tous deux d’une « famille à divorces », notre arbre n’était plus un chêne mais du lierre…

Si le terme « beau-parent » s’impose petit à petit de lui-même, comment appeler les enfants qui ne sont pas frères et soeurs, qui n’ont aucun lien de sang et qui pourtant grandissent ensemble, dans la même maison, comme des frères et soeurs? Nous n’avons pas encore trouvé…

Nous leur avons expliqué que LaPoupée était leur demi-soeur, qu’elle porterait le nom de famille de son papa. Les enfants étants encore petits, il y a parfois des beugues (par exemple, Pourquoi mon oncle n’est pas aussi le sien?). Le terme « demi » n’apparait pourtant jamais, ils parlent plutôt d’elle en tant que « soeur » (ou simplement le bébé). Entre eux, ils se désignent comme « les potes » « les gars ». Nous les appelons « les enfants » et ils nous appellent « les parents », je trouve ça déjà super d’être passé du « Papa et Trucmuche » à « les parents »…

Ces enfants ont donc une soeur en commun, mais ne sont pas frères et soeurs entre eux. Pour notre part, nous refusons de leur dire qu’ils sont « demi-frères et soeurs » car c’est faux. Leur écart d’âge ne leur permet même pas de le faire croire dans un certain contexte, pour simplifier. De plus, ce serait je trouve malvenu par rapport à NosEx de fabriquer à nos enfants des faux frères et soeurs comme cela nous arrange. Le « demi-frère par alliance » est je trouve bien compliqué et pas très explicite. On dit « ce qui se conçoit bien s’énonce clairement et les mots pour le dire arrivent aisément »… Alors, comment pourront-ils se présenter ?  Peut-être qu’avec le temps, ils se diront d’eux-même « frères et soeurs », ou « demi-frères » ou « frères de coeur », « frères de maison ». Peut-être même que la langue française aura inventer un nouveau mot pour ces enfants qui grandissent ensemble sans être frères et soeurs…

Et vous, avez-vous trouver un mot qui convient ?

Elever-ses-enfants-au-sein-d’un-couple-recomposé

5 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. En fait il y a déjà un terme « quasi-frère » (ou quasi-soeur) qui m’avait, je l’avoue fait hurler quand je l’avais entendu pour la 1re fois dans la bouche de mon grand…

    1. quasi-frère? hurler de rire j’espère! Perso je trouve ça horrible …

  2. T.Telle dit :

    C’est joli  » frère de coeur « . Hop, tu condenses, ça donne un froeur. Mais ça ne marche pas avec soeur !
    Ou alors, on peut aussi créer les  » friances  » et les  » soences  » (pour  » par alliance « )…

  3. Violette dit :

    Déjà, pour être corrects, il faudrait changer beau-père et belle-mère, puisqu’au départ, ce sont les parents de notre conjoint… mais c’est sûr que parâtre et marâtre, depuis les vilains contes de fées, ça ne convient plus…
    Un ami ayant grandi en recompo, parle de « beau-frère » et « belle-soeur », même s’il reconnapit que ce terme ne convient pas non plus… mais il entre dans la logique du beau-parent aujourd’hui globalement validée…

  4. Chevrel dit :

    Ben nous ont est 8 à la maison :
    Papa a 3enfants à charge
    Maman a 2 enfants à charge
    Et la dernière qui reli la troupe et ils disent entre eux c’est mon frère par alliance et ma soeur par alliance voilà et la dernière c’est la soeur a tous le monde et ça se passe très bien entre eux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *